Louis BARRABÉ, géologue (1895-1961)

photo Ecole Normale Supérieure

Né en Eure-et-Loir en 1895, Louis Barrabé est élève au Collège de Flers de 1906 à 1912. Ses études supérieures à l'université de Caen interrompues par la guerre, il intègre l'Ecole Normale Supérieure en 1919. Agrégé en 1921, professeur à la Sorbonne, il devient l'un des pionniers de la géologie appliquée en France.

Il effectue des missions scientifiques à Madagascar et aux Antilles où ses recherches révèlent sa rigueur et sa perspicacité. En 1924 il découvre avec Pierre Viennot le gisement d'huile de pétrole de Gabian (Hérault) puis, en 1939 le gisement de gaz de Saint-Marcet (Haute-Garonne).

Chargé en 1945 par Frédéric Joliot-Curie d'organiser la recherche des gisements d'uranium en France, il est à l'origine de la découverte de celui de La Crouzille (Limousin).

En 1947, Louis Barrabé est nommé dans la chaire de géologie structurale et géologie appliquée de la Faculté des sciences de Paris. Président-fondateur du Syndicat National de l'Enseignement Supérieur, directeur du laboratoire de géologie appliquée à la Sorbonne, il dirige aussi le laboratoire de géologie de l'Ecole Normale Supérieure. Il a formé des générations d'étudiants en géologie.

Très attaché à notre ville, il y est inhumé le 16 février 1961. Son nom est donné à une rue de Flers* le 21 mars 1968

Un Prix Louis Barrabé a été créé en 1962, décerné par la Société Géologique de France pour des études portant sur la géologie abordée par les méthodes physiques, géophysiques et numériques.

* entre la rue de la Géroudière et l'avenue de Verdun

sources :        • site web de la Société Géologique de France

                 • livre "Flers à tous les coins de rue" (Médiathèque & Archives du Pays de Flers, 2006)

Essayez de le trouver sur la photo de classe 1911-1912

 A.G.